Policier-ère

La police cantonale de Genève assure tout au long de l'année un recrutement permanent.

Cela implique que l'entrée à l'école de police n'est pas définie une fois le processus de recrutement réussi.

Pour la facilité de lecture, seule la forme masculine est utilisée.

Le candidat qui souhaite devenir policier peut postuler tout au long de l'année afin d'intégrer un processus de recrutement. Une fois celui-ci réussi, le candidat fait partie d'un bassin de relève qui permet d'alimenter les futures écoles de police en fonction des besoins.

La formation étant couronnée par l'obtention du brevet fédéral, le profil et les compétences du candidat à l'école d'aspirants doivent correspondre au minimum à celles inscrites dans le règlement concernant l'examen professionnel de policier et policière. Les conditions d'admission découlent de la loi sur la police (F 1 05 LPol), de la loi générale relative au personnel de l'administration cantonale et des établissements médicaux (B 5 05 LPAC), de la loi sur la formation professionnelle (LFPr), de l'ordonnance sur la formation professionnelle (OFPr) et du règlement concernant l'examen professionnel de policier et policière.

1. Compétences requises

La profession de policier est exigeante et variée. Ainsi, le candidat à l'école d'aspirants devra démontrer durant les différents tests et entretiens qu'il a notamment :

  • des capacités intellectuelles et physiques pour suivre l'école d'aspirants, la formation continue et pour exercer la profession de policier,
  • des garanties suffisantes pour l'acceptation de la discipline et pour le port de l'arme,
  • une capacité d'adhésion aux valeurs de la société,
  • une ouverture d'esprit permettant l'évolution dans une société en changement et multiculturelle,
  • une motivation en adéquation avec la profession,
  • une capacité d'autonomie,
  • une capacité à travailler en groupe,
  • une capacité de résolution de conflits,
  • une capacité élevée dans les relations avec autrui,
  • une capacité élevée dans la gestion du stress et la prise de décision,
  • une capacité d'adaptation notamment dans les situations psychologiques difficiles,
  • une capacité à s'affirmer,
  • une capacité à se remettre en question,
  • une capacité élevée dans la persévérance.

2. Processus de recrutement

NOUVEAU : L’examen de français se divise en deux étapes, la première se déroule avant le processus de recrutement, il est appelé l’épreuve de base. Il permet au candidat d’obtenir une attestation de français (valable 3 ans) et d’intégrer un processus de recrutement. La deuxième étape se déroule en fin de processus de recrutement et est appelé l’épreuve complémentaire. L'Université de Genève conçoit et administre l’examen de français. Information et inscription sur : UNIGE.

L’attestation de français obtenue avant 2017 (ancienne formule) répond favorablement aux épreuves de base et complémentaire. Elle est valable 3 ans depuis la date du dépôt de la candidature.

Le processus de recrutement permet de sélectionner les meilleurs candidats pour une école d'aspirants. Le nombre d'élèves admis à l'école est déterminé par le Département. Sont convoqués au processus de recrutement les candidats qui remplissent les prérequis .

Le processus de recrutement est composé de plusieurs étapes. La réussite d'une étape donne accès à la suivante.

Est retenu en vue de son intégration dans une future école d'aspirants, le candidat qui a réussi l'intégralité du processus de recrutement. L'entrée à l'école se fait en fonction des besoins de l'employeur.

1ère étape

  • Examen de sport et de coordination
  • Test psychotechnique

2ème étape

  • Entretien de motivation
  • Entretien psychologues
  • Mise en situation

3ème étape

  • Entretien Officiers supérieurs

4ème étape

  • Examen de français, épreuve complémentaire

 

C'est seulement une fois la 4ème étape terminée et réussie que le candidat intègre le bassin de relève. Il peut y rester jusqu'à deux ans sans devoir refaire les quatre étapes du processus. Passé un délai de deux années dans le bassin de relève sans engagement pour une école de police, le candidat doit déposer une nouvelle candidature pour être à nouveau évalué dans un processus de recrutement.

En fonction des besoins en effectif du Corps de police, le candidat qui fait partie du bassin de relève peut, dans la période de 2 ans, être à tout moment sélectionné pour intégrer une école de police. A ce stade, le candidat se soumet à :

  • Un test physique dispensé par le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité (CFPS), qui a pour but de mesurer le niveau de condition physique avant le départ pour la formation.

  • Une visite médicale qui est effectuée par le service santé du personnel de l’Etat.

  • Une enquête de moralité réalisée par la police cantonale. En cas de préavis défavorable, la direction du CFPS ne fournit aucun renseignement sur l’enquête de police en raison de la confidentialité des dossiers de police et du secret de fonction.

En cas de validation de ces trois derniers modules, le candidat est convoqué à la séance de signature des contrats. Cette séance intervient plus de trois mois avant le début de l'école soit, au-delà du délai légal maximum de résiliation des rapports de travail.

3. Inscriptions

Deux phases distinctes et obligatoires pour pouvoir intégrer un processus de recrutement.

1ère phase : Le candidat s'inscrit en ligne au moyen du formulaire présent au point 11.

2ème phase : Le candidat imprime son formulaire, le date, le signe et appose sa photo en format passeport. Son dossier en format papier et la totalité des annexes demandées sont à remettre au centre de formation de la police et des métiers de la sécurité. L'absence d'un document annule systématiquement la postulation.

4. Calendrier des prochains processus de recrutement

Calendrier des prochains processus de recrutement en vue d'une future entrée à l'école d'aspirant. Seule la direction du CFPS décide dans quelle session le candidat sera évalué.

 

  • Session 3/2017
  • Examen de sport et de coordination, test psychotechnique : 28 août 2017
  • Entretiens de motivation et psychologues, mise en situation : 4, 5, 6 septembre 2017
  • Entretien avec officiers supérieurs : 26, 28, 29 septembre 2017
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

 

  • Session 4/2017
  • Examen de sport et de coordination, test psychotechnique : 19 septembre 2017
  • Entretiens de motivation et psychologues, mise en situation : 5, 6, 9 octobre 2017
  • Entretien avec officiers supérieurs : 7, 8, 9 novembre 2017
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

 

  • Session 5/2017
  • Examen de sport et coordination, test psychotechnique : 3 novembre 2017
  • Entretiens de motivation et psychologues, mise en situation : 13, 14 et 16 novembre 2017
  • Entretien avec officiers supérieurs : 28, 29, 30 novembre 2017
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

5. Convocation

Le candidat est convoqué au processus de recrutement une fois que son dossier répond aux exigences. Les convocations se font exclusivement par courrier électronique. Il est donc impératif que l'adresse mail inscrite dans le formulaire de candidature soit valable.

Important : En fonction des besoins et des disponibilités, la direction du CFPS décide dans quelle session le candidat est évalué.

6. Commission d'examen

La commission d'examen est dirigée par le responsable de la formation. Elle est composée des experts intervenants dans le processus de recrutement. La commission décide si le candidat remplit les conditions d'inscriptions pour se présenter au concours d'admission et s'il est admis à l'école d'aspirants.

7. Exclusion du concours d'admission

Est exclu du concours d'admission quiconque :

  • ne respecte pas les horaires de convocation,
  • ne se présente pas aux différentes étapes,
  • utilise des moyens auxiliaires non autorisés,
  • n'adopte pas un comportement adéquat,
  • trompe les experts.

La direction du CFPS est compétente pour décider de l'exclusion du concours d'admission.

8. Répétitions du concours d'admission

Le candidat qui échoue peut se représenter ultérieurement pour autant qu'il remplisse toujours les conditions d'admission. Suite à trois échecs, il sera stipulé qu'une nouvelle inscription lui sera refusée pendant les trois prochaines années.

9. Remarque générale

En aucun cas la réussite d’un examen ou d’une étape ne peut donner l’assurance d’être admis à une école d'aspirants. L’admission à l'école d'aspirants est signifiée par écrit au minimum 3 mois avant le début de l’école.

Nous rappelons que l’affectation future du policier en formation résulte d’une appréciation globale. Sont pris en compte, les aspirations du candidat et les résultats de ses évaluations et les besoins des services.

Pour vous accompagner dans vos démarches : infos et contacts recrutement

10. Préparer son examen d'entrée:

11. Formulaires de candidature :

12. Dispositions particulières

Métier 

Policier-ère

Des questions, besoin de précisions?

Trouvez toutes les réponses à vos interrogations dans notre rubrique FAQ !

Une réalisation Antistatique